Entretien avec Amy Macdonald: Dix minutes pour un hit mondial

L’écossaise parle de #MeToo, de l’influence de Pete Doherty sur sa carrière et de sa première chanson d’amour.

Pas une seule scène ne voulait voir Amy Macdonald lorsqu’on lui a demandé d’écrire une chanson sur une femme forte pour la bande originale de « Patrick ». « Je vis et je fais tout par moi-même depuis l’âge de 18 ans. Je pourrais immédiatement écrire la chanson sur moi-même. « 

« Woman Of The World » est le nom de la chanson qui vient de paraître comme l’un des deux nouveaux morceaux de la célèbre collection de Amy Macdonald, « Woman Of The World – The Best Of 2007 – 2018 ». Même s’il était terminé avant le mouvement #Metoo, il a acquis une nouvelle pertinence. Cependant, Amy admet qu’elle ne peut pas s’identifier fortement au mouvement car elle n’a jamais été confrontée à la contrainte sexuelle dans le secteur de la musique.

« Mais bien sûr, je connais aussi des situations dans lesquelles je me sens mal à l’aise », a-t-elle déclaré dans une interview avec KURIER. « Par exemple, quand je pose avec un homme pour une photo et qu’il pose sa main sur mon cul. En tant que femme, vous aimez penser, eh bien, cela se produit parce que vous y êtes habitué depuis le début. Mais c’est exactement pourquoi je pense que c’est formidable que #MeToo ait été évoqué: c’est un comportement scandaleux qui ne devrait pas être accepté. « 

Jeans et T-shirts

Bien que Macdonald n’ait jamais été victime d’abus de pouvoir, elle a souvent été confrontée au sexisme dans le secteur de la musique: «Au début, c’était un combat difficile d’être perçue comme une musicienne, et pas seulement comme une jolie fille avec une belle voix. C’est beaucoup plus difficile pour une femme. Et j’ai trouvé injuste de toujours me moquer de mon apparence, alors que les artistes masculins pouvaient être aussi bâclés qu’ils le voulaient, et que tout le monde s’en fichait. Les gens disaient que j’étais grosse et se plaignaient de mes tenues. Les stylistes, qui étaient souvent les personnes les moins bien habillées dans la pièce, m’ont mis dans tous ces vêtements soignés pour les séances photo, et j’ai toujours pensé: non, ce n’est pas moi, je suis pas un jean et un t-shirt! Et vous pouvez voir sur les photos combien je me suis senti mal à l’aise. « 

Maintenant, dit-elle, elle ne porte ses propres tenues que lors de séances de photo. Mais elle ne s’est battue pour cela que ces deux dernières années. Trop tard, après tout, sa carrière a commencé quand elle a écrit la percée « This Is The Life » à 17 ans dans sa chambre de jeunesse. Un événement qu’elle n’oubliera jamais.

« This Is The Life » et d’autres tubes seront présentés par l’écossaise ce printemps lors d’une tournée avec des cordes en version acoustique. Malgré la critique de carrière, elle pense déjà au prochain album et a écrit ses premières chansons d’amour pour son mari, le footballeur Richard Foster. « Ils sont très heureux »

Source : https://kurier.at/kultur/amy-macdonald-im-interview-zehn-minuten-fuer-den-welthit/400350967

Back To Top