Amy Macdonald n’a qu’un souhait à propos de son ascension vers la gloire… qu’elle s’en souvienne d’avantage !

À partir du moment où « This Is The Life » est sorti en 2007, c’était vraiment le debut de sa vie de chanteuse. Elle est passée de l’anonymat dans la banlieue de Bishopbriggs à une renommée massive presque du jour au lendemain.

«Je n’ai pas beaucoup de regrets et je ne changerais probablement pas beaucoup de choses», déclare Amy.

«Mais si je pouvais changer une chose, ce serait de la prendre un peu plus. J’aurais aimé être un peu plus présent dans le moment.

«J’allais d’un endroit à l’autre sans savoir où vous alliez ensuite. J’ai apprécié, mais je n’ai pas réalisé à quel point c’était incroyable qu’après.

« Il y a des gens que j’ai rencontrés dont je ne me souvenais même pas. »

Le dernier album d’Amy, Woman of the World, mélange certains de ses plus grands succès avec de nouvelles chansons, ainsi que certaines de ses chansons les plus populaires de la dernière décennie, notamment Mr Rock & Roll et Poison Prince.

Amy tient à souligner que c’est une collection, pas un Greatest Hits, car elle assimile cela à des stars mondiales comme Madonna. Mais elle dit que l’idée en est venue de l’excitation d’avoir été invité à se produire lors du Biggest Weekend de la BBC Music à Perth en mai dernier.

«La télévision et la radio ont duré 40 minutes et je savais que ce seraient les chansons les plus percutantes», a-t-elle révélé.

“Sur scène, cela ressemblait à un concert spécial et magique. Quand je rentrais, j’avais la radio et beaucoup de gens disaient qu’ils avaient été époustouflés.

«C’était pour moi le moment idéal pour me remémorer tout ce qui s’était passé. C’est donc un mélange d’anciens favoris et de nouvelles chansons que j’avais besoin d’un foyer. ”

Amy montera sur la scène du King Tut’s à Glasgow vendredi avec les recettes du concert à guichets fermés reversés à la charité de thérapie par la musique Nordoff Robbins.

Et samedi, elle chantera de nouveau aux Scottish Music Awards, une nouvelle fois au profit de la charité, avant de participer à Sleep in the Park le 8 décembre.

Back To Top